Les Enchantements d’Ambremer / Le Paris des Merveilles, Pierre Pevel

couv2884760

Synopsis :

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Mon avis:

Un univers steampunk, saupoudré d’une enquête, que demande le peuple ? Un peu plus peut-être pour ma part…

Louis est un mage à moustache, qui se retrouve mêlé malgré lui à une affaire de trafics. Il participe à l’enquête policière, et l’étau se resserre tout au long du récit pour découvrir qui se cache derrière ces vols, mais également ces meurtres. L’intrigue est assez prenante, bien qu’il y ait certaines facilités au niveau de la construction du récit (comme d’heureux hasards qui permettent de résoudre certaines choses plus facilement). J’ai un peu trop senti les ficelles de l’enquête, deviné un peu trop vite où tout ça allait nous mener.

Ces éléments mis à part, j’ai bien aimé les personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, on sent un véritable attachement de l’auteur à ces êtres de papiers, et un soin particulier à leur créer une histoire. Cela dit, les relations entre certains personnages restent un peu dans le flou, si bien qu’on ne comprend pas toujours très bien ce qu’il se passe, et pourquoi certains se comportent d’une telle manière avec d’autres.

En bref, je n’ai pas été franchement convaincue par ce livre, bien que j’aie passé un bon moment (étrange, n’est-ce pas?). C’est surtout la fin du récit qui m’a laissé un goût de vite-plié, parce qu’il fallait trouver un moyen de conclure l’histoire, comme si tout d’un coup, les personnages avaient envie de se barrer faire autre chose. Je n’ai pas beaucoup aimé qu’il y ait une intrigue qui se déroule en quelques pages une fois le livre terminé; ça m’a également laissé un goût de « je cale ça là, ça n’a rien à voir avec le récit précédent, mais bon, c’est cadeau ». Bon, pourquoi pas, la petite histoire était amusante, même très bien trouvée, mais pourquoi à la fin de ce tome ? Après tout cela reste mon avis, qui peut paraître un peu dur, mais c’est surtout à cause de la conclusion du récit…

Du coup je vous le conseille, parce qu’il peut plaire, et je pense qu’on peut passer un bon moment tout de même avec ce livre. Sait-on jamais 😉

Beusous beusous !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s