Hollow City: Ransom Riggs

couv10558773

Synopsis:

Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées, sur l’île Cainholm. Les voilà donc livrés à eux-mêmes ! Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s’échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrune en liberté afin de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s’annonce palpitante et pleine de frissons !

Mon Avis :

Le deuxième tome des Miss Peregrine et les enfants particuliers, que j’ai lu en anglais a été enfin dévoré par mes yeux avides de lectrice en amour pour cette histoire. Alors, il a donné quoi ?

J’ai été très contente de retrouver les fameux enfants particuliers, auxquels je m’étais beaucoup attachée dans le premier tome. Ce qui m’a un peu plus surprise c’est le changement d’ambiance dans l’histoire. J’avais frissonné, j’étais tenue en haleine tout au long du récit: pour cet aspect là le second tome m’a semblé moins palpitant. Les rares passages qui m’ont fait un peu ces effets ont été cependant très bien menés dans le récit. Maiiiiis… j’aurais bien aimé un peu plus de trouille !

Certains personnages croisés tout au long du récit m’ont énormément plu, leurs histoires ont été bien construites et donnaient envie d’en savoir encore plus. Ce qui a été dommage en contrepartie, c’est le peu de développement des personnages des enfants particuliers qu’on connaissait déjà un peu, mais en surface. Voyez-vous, je suis assez mitigée sur ce second tome, parce que pour chaque point que j’ai aimé dans ma lecture, il y en a eu un autre qui m’a un peu laissée sur ma faim.

Autre exemple: le fil rouge qui fait avancer le récit est intéressant MAIS il finit quand même par s’essouffler. MAIS, j’ai bien aimé la fin de ce livre. Je pense que le troisième tome va avoir beaucoup de chose à apporter à l’histoire. On termine le récit avec beaucoup de questions en suspens, ainsi que de nouvelles questions qui ont surgit quasiment aux derniers paragraphes. C’étaient des retournements de situations bienvenus, mais un peu tardifs à mon goûts. Ça m’a donné l’impression d’un récit qui s’est étiré, pour finalement lâcher de grosses bombes à la fin.

Hollow City a été un bon moment de lecture pour moi, qui m’a bien ouvert l’appétit pour le troisième tome: La bibliothèque des âmes

Publicités

Une réflexion sur “Hollow City: Ransom Riggs

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s