Certaines n’avaient jamais vu la mer: Julie Otsuka

couv7729516.jpg

Synopsis:

 Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l’Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration. C’est après une éprouvante traversée de l’Océan pacifique qu’elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir…

 

Mon Avis :

Ce livre est tout petit, il ne paie vraiment pas de mine au premier regard, si ce n’est que la couverture est très jolie. Il m’a été conseillé il y a quelques temps par une amie, et depuis je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que je finirais forcément par le lire.

Ne vous laissez pas abuser par la petite taille du récit, il vous faudra des pauses, pour respirer dans votre lecture. Vous serez emporté.e.s si loin, vous découvrirez tant de choses, qu’il vous faudra certainement fermer les yeux de temps en temps pour vous sentir avec ces japonaises du début du siècle. Le récit est une mosaïque de portraits: tantôt émouvants, tantôt cruels.

La plume de Julie Otsuka est délicate, son style épuré laisse entrevoir mille et une vies. Je me suis sentie transportée par les mots tout au long du récit. J’ai eu l’impression d’être avec ces personnes, de partager leurs joies, leurs peines et leurs souffrances.

Je n’en dis pas plus, je vous laisse vous faire surprendre par ce voyage incroyable au cœur de l’Amérique…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s