Publié dans Romans

Harry Potter and the Half-Blood Prince

couv28558324

Synopsis:

Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? Dans quels extraordinaires voyages au cœur de la mémoire va-t-il l’entraîner ?

Mon Avis:

Nouveau tome des aventures d’Harry Potter lu en anglais pour ma part; les frissons, les rires et les larmes ont à nouveau été au rendez-vous !

Le 6e tome est un de ceux que je connais le moins, et j’ai eu l’occasion d’avoir la mémoire rafraîchie  à plusieurs reprises. J’aime beaucoup la découverte des nombreux souvenirs dans ce tome, mais également la complexité de l’âge adolescent qui est très bien rendu. C’est un tome qui permet à mon avis, de découvrir Harry en tant qu’ami fidèle et dévoué pour Ron et Hermione. Plus que les années précédentes, il se rend compte de la chance qu’il a de les avoir à ses côtés, et se tourne plus volontiers vers ses autres camarades de classe.

Harry prend en maturité et marque définitivement sa différence d’avec Voldemort. Il a grandi et se forge sa propre identité, là où on le renvoyait facilement à sa mère ou son père auparavant. Harry commence à comprendre ce qu’il est en tant que personne, mais également ce qu’il peut représenter pour les autres. Le message est fort: il s’agit de garder la tête sur les épaules et de rester fidèle à ses convictions, même dans une époque sombre et incertaine.

Harry, Ron et Hermione, sont fin prêts pour mener la dernière bataille…

Publié dans Bande-dessinées, mangas, albums

Chroniques BD: Petit, Tu mourras moins bête, Zombillénium…

BD1

Les Ogres-Dieux, tome 1 : Petit

Synopsis : Petit est le fils du Roi-Ogre. À peine plus grand qu’un simple humain, il porte sur lui le signe de la dégénérescence familiale qui rend chaque génération plus petite que la précédente à force de consanguinité. Son père veut sa mort, mais sa mère voit en lui la possible régénération de la famille puisqu’il pourrait s’accoupler à une humaine tel que le fit jadis le Fondateur de la lignée. Tiraillé entre les pulsions violentes dont il a hérité et l’éducation humaniste qu’il a reçue de Desdée, Petit survivra-t-il à l’appétit vorace de sa famille ?

Mon Avis :

Une bande-dessinée qui ne laisse aucun lecteur indifférent: le deuxième tome a reçu un prix au festival d’Angoulême, non sans raison. Les graphismes et la colorisation nous plongent dans un univers gothique de conte de fées. Des textes s’intercalent aux planches de dessins, ce qui donne un rythme de lecture atypique, à la fois reposant et dynamique. Petit a beau donner son nom à la bande-dessinée, tous les personnages y sont décrits avec précision, je n’ai pas pu m’empêcher de comprendre en un sens les gros vilains ogres dans leur logique. Ce récit m’a surtout marqué puisque les ogres dévorent et traitent les humains comme nous dévorons et traitons les animaux aujourd’hui. Une belle porte d’entrée à une réflexion plus poussée…

Tu mourras moins bête, tome 1 : La science, c’est pas du cinéma !, Marion Montaigne

Synopsis: Si vous avez toujours rêvé de manier le sabre laser ou de rétrécir vos gosses, réveillez-vous : le cinéma, c’est pipeau et compagnie ! La science, ce n’est peut-être pas du cinéma, mais avec la Prof Moustache, c’est terriblement drôle !

Mon Avis :

Une bande-dessinée qui m’a fait beaucoup rire, en plus de m’avoir appris beaucoup de choses. J’ai déjà hâte de pouvoir lire la suite. Un  indispensable en établissements scolaires pour moi; je pense que ça peut être un moyen de démystifier les sciences et de donner envie de se questionner sur le monde qui nous entoure. Rien à redire, vivement la suite !

Moi vivant, vous n’aurez jamais de pauses ou comment j’ai cru devenir libraire, Leslie Plée

Synopsis: Leslie Plée raconte avec ironie son expérience dans la grande distribution de produits culturels où l’on vend des livres comme on vendrait des paquets de lessive… Conditions de travail ahurissantes, management absurde, obsession de la rentabilité, tout est passé en revue.

Mon Avis:

Pour avoir moi même travaillé dans ce genre de grande surface de surconsommation culturelle, je n’ai pas été très surprise de voir à quel point on peut piétiner le droit du travail. L’autrice nous livre ici un témoignage sincère, qui met en lumière à la fois sa passion pour les livres, et l’inhumanité de son métier. Je n’en suis que plus ravie de pouvoir travailler avec les livres sans avoir à les vendre.

Zombillénium, tome 1 : Gretchen, Arthur de Pins

Synopsis : Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d’attractions Zombillénium. On n’embauche pas n’importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n’ont qu’à passer leur chemin, ici on ne travaille qu’avec d’authentiques loups-garous, vampires et momies…

Mon Avis :

Sans doute une de mes lectures préférées depuis le début de cette année. J’ai adoré l’univers déjanté, l’humour mordant et les personnages décalés. Bref, un must have, un must read, que ce soit pour vous ou pour les plus jeunes. Je pense même que ça peut plaire aux fans de fantastique (au sens Todorovien du terme hein!) et de films d’horreur. C’est comme monter dans un train fantôme pour retrouver toutes ces choses qu’on aime bien dans les fêtes foraines. Embarquement immédiat…

 

A bientôt pour une nouvelle revue BD !